Dix-huit mois de crise ont obligé Facebook à revoir sa communication

Jouant la transparence depuis l’affaire Cambridge Analytica, Mark Zuckerberg a convié une quarantaine de journalistes du monde entier à son siège social, pour une opération lobbying.